La nécessité des compétences entrepreneuriales pour la survie d'une génération: 
  Chaque année de milliers de jeunes finissent les études universitaires et la plupart de ces diplômés, piégés par le système de gouvernance de leur pays ou par leur passivité, se plongent dans le chômage. Cela est un cauchemar que vit toute une génération (en Afrique).
  Passés des années sur le banc et bravés certaines difficultés pour terminer le cursus universitaire et détenir un diplôme pour un éventuel emploi rémunéré et stable dans la Fonction Publique, voilà le rêve de ces étudiants, mais ce rêve finit par changer de direction puisque la Fonction Publique semble être saturée pour le recrutement des diplômés. 
Cependant, on n'ose pas accuser l'État d'avoir formé ses citoyens et de ne pas pouvoir continuer de créer les conditions de l'insertion professionnelle puisque l'obtention d'un diplôme est aussi synonyme d'acquisition de compétences d'analyse et de création avérées pour préparer le diplômé à prendre son destin en main vu que l'État n'arrive plus à honorer cette suite logique qui consiste à trouver du travail aux jeunes qu'il a formé.  A l'époque, il suffit d'avoir un diplôme du niveau secondaire pour emboîter le pas d'une carrière dans l'administration publique, mais de nos jours même les détenteurs de Doctorat doivent se battre pour échapper au chômage. Partant de ce constat, la génération d'aujourd'hui a l'inévitable devoir de donner un coup de pied à la paresse afin de réfléchir pour entreprendre des activités pouvant l'amener à créer son propre Emploi et  être l'acteur de son propre générateur de revenus . En effet  entreprendre et réussir son projet nécessite une vision à long terme caractérisée par une motivation irrésistible. 
Pour en déduire, le temps d'être recruté par un organisme public est presque révolu donc les jeunes sont condamnés d'avoir l'esprit entrepreneurial pour leurs propre survie et celle d'une société stable.

       Oumar Baba,  Étudiant blogueur 

Comments

Popular posts from this blog